BMO, l’Université Carleton et The Beacon Agency publient un rapport sur l’appétit pour le risque des propriétaires-dirigeantes d’entreprise

Une nouvelle étude indépendante réalisée en partenariat par BMO Groupe financier, l’Université Carleton et The Beacon Agency, intitulé Une Force Véritable : LES FEMMES ENTREPRENEURS ET LE RISQUE, a révélé que les entrepreneures canadiennes parviennent difficilement à obtenir du financement des institutions financières car elles sont perçues à tort comme étant réticentes à prendre des risques et incapables de générer la même croissance économique que les hommes.

BMO a commandité l’étude qui a trouvé :

  • le nombre de travailleuses autonomes possédant une entreprise constituée en société a crû de 15 pour cent depuis 2007;
  • plus des deux tiers (68 pour cent) des entreprises dont des femmes sont propriétaires sont réputées élargir leur marché par l’innovation;
  • les entreprises à contrôle féminin majoritaire sont les plus nombreuses à avoir un niveau de croissance annuelle moyenne de revenus de plus de 20 pour cent.

Conclusions clés supplémentaires comprennent :

  • Les entrepreneures fondent leurs décisions sur la prise de risques pour favoriser la croissance et l’expansion de leur entreprise.
  • Les dirigeantes-propriétaires d’entreprise ont tendance à adopter une approche relationnelle à plus long terme en affaires et une démarche holistique dans le calcul des décisions basées sur le risque.
  • Les entrepreneures sont considérées à tort comme étant réticentes à prendre des risques, alors que leurs entreprises ne sont pas moins performantes que celles de leurs collègues masculins.
  • Les entrepreneures sont avides d’informations pouvant les aider à prendre des décisions éclairées en matière de risque, et n’hésitent pas à y puiser sous différentes formes pour s’aider à faire prospérer leur entreprise.
  • Les entrepreneures sont plus enclines à se financer personnellement, plutôt que de contracter une dette auprès d’une institution financière.

Comment BMO prévoit de soutenir davantage les entrepreneures

Outre les partenariats que BMO a déjà établis avec les organismes d’affaires qui soutiennent les entrepreneures, et les deux milliards de dollars de crédit que la Banque a déjà mis à la disposition des propriétaires-dirigeantes d’entreprise, les mesures supplémentaires suivantes seront prises en réponse au rapport :

  • créer pour les employés des programmes d’éducation et des communications sur la manière dont les entrepreneures abordent les décisions en matière de risque, y compris des webinaires destinés au personnel, des vidéos de formation et des programmes conçus pour aider les entrepreneurs à chaque étape du développement de leur entreprise;
  • continuer à tenter d’établir des commandites clés axées sur le mentorat d’entrepreneurs comme avec la Women Presidents’ Organization, GroYourBiz et SheEO;
  • identifier des spécialistes des entrepreneures dans les succursales des marchés clés afin de faire valoir l’approche de gestion des relations avec la clientèle de BMO, une approche que l’étude a décrite comme étant particulièrement importante pour les entrepreneures;
  • développer des produits qui ciblent les entrepreneures en particulier et qui s’alignent sur les principales conclusions de l’étude, notamment le fonds d’investissement BMO Fonds leadership féminin.

Pour lire le rapport complet, cliquez ici.