Financement de l’entreprise

L’étude commandée récemment par BMO Gestion de patrimoine a révélé de nombreuses ressemblances entre les hommes et les femmes entrepreneurs, tandis que certaines différences ont remis en question plus d’une idée reçue2.Dans le cadre de cette étude dirigée par des chercheurs de l’Université Carleton en collaboration avec l’agence The Beacon, des entrevues ont été menées auprès de 100 entrepreneurs hommes et femmes sur des sujets tels que la motivation à démarrer une entreprise, le comportement en matière de prise de risque et le financement de la croissance de l’entreprise. Après cette étude, BMO Gestion de patrimoine a entrepris, auprès de 803 entrepreneurs, une enquête axée sur certains des mêmes indicateurs examinés dans le but de mieux connaître les entrepreneurs et d’apprendre à mieux les servir3.

Une constatation particulièrement frappante de l’étude Carleton a trait aux obstacles auxquels les femmes entrepreneures sont confrontées lorsqu’elles cherchent à obtenir des prêts auprès des banques. Les femmes se sont déclarées insatisfaites de leur institution financière. Notamment, le manque d’accès au capital a empêché de nombreuses femmes de faire croître leur entreprise ou ralenti le processus de croissance parce que celles-ci ont dû s’autofinancer2. Selon l’étude de BMO, la majorité des hommes et des femmes puiseront généralement dans leurs économies pour assurer la croissance du chiffre d’affaires, de la création de l’entreprise à sa vente3.

Souvent les femmes démarrent leur entreprise avec leurs propres ressources, puis elles utilisent leur carte de crédit et marge de crédit personnelle, empruntent à des amis et à des membres de la famille, obtiennent des fonds provenant de subventions gouvernementales, d’organisations comme Futurpreneur, de la Banque de développement du Canada (BDC) et des Centres d’entreprise des femmes et d’autres organisations similaires. Il y a plusieurs raisons (le manque de connaissances financières et l’aversion pour les dettes, par exemple) pour lesquelles les femmes choisissent de trouver du financement par leurs propres moyens, certes, mais c’est la peur d’essuyer le refus de la banque qu’elles redoutent le plus. Comme nous l’avons vu plus tôt, les femmes entrepreneures ont déclaré que l’attitude des banques à l’égard des entreprises appartenant à des femmes comme elles constituait un obstacle au démarrage ou à la croissance de leur entreprise. À leur avis, les institutions financières n’arrivent pas à comprendre l’approche axée sur les relations que les femmes privilégient. Les banques et les institutions financières sont davantage préoccupées par la sécurité de leurs prêts et les revenus qu’elles prévoient en tirer2.

Les banques et les institutions financières devraient prendre bonne note de ce fait et tenir compte des preuves qui s’accumulent et font voir les femmes entrepreneures comme une force véritable. L’étude de l’Université Carleton souligne que :

  • le nombre de femmes travaillant à leur compte et possédant une entreprise constituée en société a crû de 15 depuis 2007;
  • plus des deux tiers (68%) des entreprises détenues par des femmes ont indiqué qu’elles avaient élargi leur part du marché grâce à leurs innovations;
  • les sociétés détenues majoritairement par des femmes sont celles qui ont présenté le taux de croissance annuel moyen des revenus le plus élevé, soit plus de 20%.

Manifestement, il est possible de soutenir les aspirations des femmes entrepreneures qui souhaitent créer des entreprises pérennes et en assurer la croissance.

Faire équipe avec son institution financière

Un nombre impressionnant d’entrepreneurs des deux sexes ont signalé que leur plus grande difficulté à titre de propriétaire était de gérer directement toutes les activités3 . Avec BMO Gestion de patrimoine, vous n’avez pas à vous débrouiller seul.

À BMO Gestion de patrimoine, nous sommes conscients que vous et votre entreprise êtes indissociables. C’est pourquoi il est indispensable de considérer les deux côtés du fameux bilan : la planification de vos finances personnelles et la planification de la pérennité et de la croissance de votre entreprise. Un professionnel des services de gestion de patrimoine de BMO peut vous aider à prendre des décisions liées à vos objectifs personnels (p.ex., remboursement d’un prêt hypothécaire, éducation des enfants, accumulation de patrimoine fiscalement avantageuse et planification de la retraite) et à vos objectifs d’affaires (pérennité, croissance et vente éventuelle).

En Savoir Plus:

Y a-t-il des différences entre les hommes entrepreneurs et les femmes entrepreneures? – Rapport

Y a-t-il des différences entre les hommes entrepreneurs et les femmes entrepreneures? – Infographie

2 Une force véritable : les femmes entrepreneurs et le risque. Claire Becton et Janice McDonald, BMO Gestion de patrimoine, mai 2016. [www.bmopourelles.com].

3 Enquête menée par ValidateItMC pour le compte de BMO Gestion de patrimoine du 17 au 22 mai 2016. L’échantillon en ligne était composé de 803 propriétaires d’entreprise canadiens (entreprises comptant 100 employés et moins). Pour un échantillon probabiliste de cette taille, les résultats sont exacts à plus ou moins 3,46%, selon un niveau de confiance de 95%.

Rédigée à titre informatif, cette publication n’est pas conçue, et ne doit pas être considérée, comme une source de conseils professionnels. Adressez-vous à votre représentant de BMO pour obtenir des conseils professionnels concernant votre situation personnelle ou financière. Le contenu de ce document provient de sources que nous estimons fiables, mais BMO Gestion de patrimoine ne peut toutefois pas en garantir l’exactitude ni l’exhaustivité. BMO Gestion de patrimoine ne s’engage pas à vous prévenir des changements apportés à l’information fournie. L’information est de nature générale et ne doit pas être interprétée comme des conseils précis à une personne donnée ni comme des conseils portant sur un risque spécifique ou un produit d’assurance en particulier. Les observations comprises dans la présente publication n’ont pas pour but de constituer une analyse définitive des conditions d’application de l’impôt ni des lois sur les fiducies et les successions. Elles sont de nature générale, et il est recommandé aux investisseurs d’obtenir des conseils professionnels sur leur situation fiscale particulière. MD BMO (le médaillon contenant le M souligné) est une marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence. Tous droits réservés. La reproduction de cette publication sous quelque forme que ce soit ou son utilisation à titre de référence dans toute autre publication est interdite sans l’autorisation expresse écrite de BMO Gestion de patrimoine. BMO Gestion de patrimoine est le nom de marque du groupe d’exploitation qui comprend la Banque de Montréal et certaines de ses filiales qui offrent des produits et des services de gestion de patrimoine.