Vos parents ne rajeunissent pas. Êtes-vous prête à vous occuper d’eux?

Il y a de fortes chances que, en tant que femme, vous serez la personne qui prendra soin de vos parents âgés lorsqu’ils ne seront plus en mesure de le faire eux-mêmes. En fait, 54 % des aidants naturels au Canada sont des femmes, comparativement à seulement 46 % d’hommes. (Si vous croyez que cette tendance est uniquement fondée sur le budget familial, détrompez-vous — de plus en plus de mères canadiennes occupent le rôle de pourvoyeur dans leur famille.)

Face à ces faits, et en tenant compte de l’augmentation des coûts des soins de santé (article en anglais), vous vous inquiétez peut-être de devoir renoncer à votre carrière et à votre sécurité financière pour assumer ce rôle. Si c’est le cas, vous n’êtes pas la seule : en effet, près de la moitié des femmes qui ont un revenu de plus de 100 000 $* en sont préoccupées. La bonne nouvelle, c’est que grâce à une planification consciencieuse, vous pouvez réussir à prendre soin à la fois de vos parents et de votre propre avenir financier. Voici comment vous y prendre :

Établissez un plan
Entre la vie professionnelle et familiale, il s’avère parfois difficile de trouver du temps pour aller s’entraîner, et encore plus pour prendre rendez-vous avec votre conseiller pour vous pencher sur votre avenir financier. Cette rencontre en vaut toutefois la peine, car elle pourrait vous éviter de vous égarer en cours de route. Établir un plan financier solide et faire des mises au point régulièrement avec votre conseiller vous aidera à trouver un équilibre entre vos priorités personnelles et familiales – en particulier parce qu’elles évoluent au fil du temps.

Atténuez les risques
Il est judicieux de commencer à réfléchir à la façon dont vous vous en tirerez en assumant le rôle d’aidante naturelle avant d’en être réellement une. Par exemple, vos parents disposent-ils d’une assurance de longue durée? Une telle protection peut aider à payer certains des besoins à la retraite, en plus de couvrir une partie des frais pour une maison de soins infirmiers ou pour des soins professionnels à domicile, contribuant ainsi à réduire vos tâches. Vous pouvez également créer un fonds d’urgence, grâce auquel vous aurez suffisamment de liquidités disponibles en cas d’imprévus.

Épargnez, épargnez et épargnez
Votre stratégie d’épargne peut vous aider à mettre de l’argent de côté dès maintenant. Vous pouvez en particulier vous pencher sur les options d’épargne libres d’impôt qui vous sont offertes et qui peuvent vous aider à atteindre vos objectifs financiers plus rapidement.

Par exemple, si vous êtes une dirigeante ou une propriétaire d’entreprise, vous pourriez tirer parti de régimes de retraite d’entreprise et verser des cotisations par l’intermédiaire de retenues salariales, qui vous permettront de diminuer la partie de votre revenu imposable. Si vous êtes une travailleuse autonome, vous devriez songer au CELI – si certaines conditions sont remplies, ce dernier peut bénéficier d’une capitalisation en franchise d’impôt et permettre les retraits.

Travaillez à l’établissement d’un héritage durable
Si vos parents ne disposent pas d’un plan successoral exhaustif, ils devraient envisager de le faire, car il peut contribuer à réduire les frais d’impôt, ainsi que la complexité de la gestion de tout patrimoine dont vous pourriez hériter un jour. S’ils exercent une activité professionnelle ou qu’ils exploitent une entreprise, la situation peut s’en trouver encore plus complexe. Parlez-leur de la planification de la relève, qui peut vous aider à obtenir la valeur juste de l’entreprise qu’ils ont bâtie, tout en pouvant vous aider à payer leurs soins dans le futur.

* Burns Kingsbury, Kathleen. « How To Give Financial Advice To Couples: Balancing High-Net-Worth Partners’ Needs. » McGraw-Hill, 2013, page 88.